colonne


colonne

colonne [ kɔlɔn ] n. f.
columpne fin XIIe; du lat. columna, d'apr. l'it. colonna
I
1Archit. Support vertical d'un édifice, ordinairement cylindrique ( pilastre, pilier, poteau). Petite colonne. colonnette. Base, fût, tambours, chapiteau d'une colonne. Colonne dorique, ionique, corinthienne. Calibre d'une colonne ( module) . Colonne adossée, engagée, partiellement intégrée dans un mur, un pilier ( demi-colonne, dosseret, pilastre) . Colonne cannelée, striée. Colonne galbée, renflée, torse. Colonnes accolées, accouplées, géminées. Colonne sculptée ( atlante, cariatide) . Les statues-colonnes du portail de Chartres. Rangée de colonnes. colonnade; arcature, propylée. Les colonnes d'une galerie, d'un portique, d'un cloître. Espace entre deux colonnes. entrecolonnement. Édifice à colonnes. hypostyle; -ptère.
2Monument formé d'un élément analogue, mais isolé. aiguille, cippe, obélisque, stèle. Colonne commémorative, funéraire, rostrale. La colonne Trajane, la colonne Vendôme. Solitaire sur sa colonne. stylite. Par ext. Colonne Morris : édicule cylindrique, où l'on affiche les programmes de spectacles, etc., à Paris.
3Montant, pied cylindrique. Lit à colonnes.
4Par métaph. Les Colonnes d'Hercule : les deux montagnes du détroit de Gibraltar.
5Fig. et littér. soutien, support. Les colonnes de l'État.
IIPar anal. Se dit d'objets qui se dressent, ou dont la forme allongée évoque une colonne.
1(1694) Colonne d'air, d'eau, de mercure : masse de ce fluide dans un tube vertical. La colonne barométrique. Par ext. Une colonne de fumée, de feu.
2(1615 ) Section qui divise verticalement une page manuscrite ou imprimée. Titres sur deux, trois colonnes. La colonne de gauche. Cinq colonnes à la (page) une. Colonne de chiffres. La colonne des unités, des dizaines.
Math. Colonne d'une matrice.
3(1680) Milit. Corps de troupe disposé sur peu de front et beaucoup de profondeur. Colonne d'infanterie, d'artillerie. Défiler en colonne par huit. Colonne de camions, de chars d'assaut. file. « les colonnes motorisées des Italiens » (Malraux). Loc. (de la cinquième colonne, qui de l'intérieur soutint les quatre colonnes qui attaquaient Madrid, en 1936) Cinquième colonne : les services secrets d'espionnage ennemi sur un territoire.
4(1797) COLONNE VERTÉBRALE : tige osseuse articulée qui soutient l'ensemble du squelette des vertébrés (chez l'homme, 33 vertèbres). ⇒ épine (dorsale), rachis. Déviation de la colonne vertébrale. cyphose, lordose, scoliose.
5(1929) COLONNE MONTANTE : maçonnerie verticale dans laquelle passent les canalisations d'eau, de gaz, d'électricité, d'un immeuble.
⊗ CONTR. Front, ligne (milit.).

colonne nom féminin (latin columna) Support en principe vertical, constitué par un fût de section proche du cercle que surmonte généralement un chapiteau et qui repose souvent sur une base, le tout constituant un ensemble esthétiquement élaboré. (Employées en nombre dans une architecture, les colonnes, qu'elles soient isolées, ou engagées, ou jumelées, etc., soutiennent soit un entablement, soit une suite d'arcs. Leurs proportions et leur style, dans l'art classique européen, sont régis par les ordres.) Support ou ornement de forme cylindrique : Les colonnes d'un lit. Monument commémoratif de forme cylindrique, pouvant supporter une statue et/ou une plate-forme accessible par un escalier intérieur (colonne colchide) : La colonne Vendôme. Ce qui s'élève à une grande hauteur, selon une forme vaguement cylindrique : Colonne de fumée. Masse d'un fluide, d'un liquide contenue dans un tube vertical : Colonne de mercure d'un thermomètre. Suite d'objets placés verticalement, superposés les uns aux autres : Une colonne de chiffres. Section verticale d'une page : Ne rien inscrire dans cette colonne. Assemblage de lignes occupant une section verticale de page : Les colonnes d'un dictionnaire. Rang de personnes placées les unes derrière les autres : Mettez-vous en colonne par deux. Formation dans laquelle se trouve une troupe dont les éléments sont disposés les uns derrière les autres ; la troupe ainsi constituée. Algèbre Dans un tableau à double entrée (déterminant, matrice, etc.), ensemble des éléments se trouvant sur une même verticale. Chimie Appareil de laboratoire servant à distiller ou à dessécher. Nom générique des capacités cylindriques verticales utilisées dans divers procédés de séparation ou d'extraction. Forage Assemblage de tubes d'acier vissés les uns aux autres pour le tubage d'un puits. Neurologie Amas de cellules s'étendant en hauteur sur plusieurs segments de moelle épinière. ● colonne (citations) nom féminin (latin columna) Nicolas Poussin Villers, près des Andelys, 1594-Rome 1665 Les belles filles que vous avez vues à Nîmes ne vous auront, je m'assure, pas moins délecté l'esprit par la vue que les belles colonnes de la Maison Carrée, vu que celles-ci ne sont que de vieilles copies de celles-là. Correspondance colonne (expressions) nom féminin (latin columna) Cinq colonnes à la une, se dit d'un titre qui, dans un journal, occupe presque toute la première page pour relater un événement particulièrement important. Cinquième colonne, nom donné, pendant la guerre civile espagnole (1936-1939), aux éléments nationalistes demeurés dans Madrid pendant le siège de la capitale par quatre colonnes franquistes ; élément travaillant sur un territoire au profit de l'adversaire (c'est sous ce nom que furent désignés en 1940 les agents des services secrets allemands opérant en France). Colonne infernale, appellation donnée par les vendéens aux détachements bleus. Colonne mobile, formation légère à base de cavalerie et d'infanterie organisée par Bugeaud en Algérie en 1841. Colonne Morris, édicule cylindrique servant à Paris à apposer les affiches publicitaires des spectacles. Dans les colonnes d'un journal, dans le journal lui-même. Matrice colonne, synonyme de matrice unicolonne. Colonne vertébrale, structure osseuse constituée de 33 vertèbres superposées, s'étendant de la base du crâne au bassin, qui entoure et protège la moelle épinière et soutient la tête et le tronc. Colonne de direction, arbre de commande de la direction d'une voiture. Colonne descendante, canalisation d'allure verticale alimentant les étages, dans laquelle l'eau circule en descendant (alimentation « en parapluie » par exemple). Colonne montante, canalisation principale d'eau (alimentation « en chandelle »), de gaz ou d'électricité, etc., d'un immeuble à étages, sur laquelle viennent se raccorder les tuyaux, conduites ou câbles desservant chaque abonné ou chaque local. Colonne d'absorption, synonyme de absorbeur. Colonne à distiller, organe essentiel d'un appareil de distillation à fonctionnement continu. Colonne à plateaux, appareil principalement utilisé dans le raffinage du pétrole pour la distillation fractionnée. ● colonne (homonymes) nom féminin (latin columna) colon nom masculincolonne (synonymes) nom féminin (latin columna) Support en principe vertical, constitué par un fÛt de section...
Synonymes :
Monument commémoratif de forme cylindrique, pouvant supporter une statue et/ou...
Synonymes :
- obélisque
- stèle
Rang de personnes placées les unes derrière les autres
Synonymes :
- cortège
Algèbre. Matrice colonne
Synonymes :
Chimie. Colonne d'absorption
Synonymes :
Chimie. Colonne à plateaux
Synonymes :
Anatomie. Colonne vertébrale
Synonymes :
- échine
- épine dorsale

colonne
n. f.
d1./d Support vertical de forme cylindrique, ordinairement destiné à soutenir un entablement ou à décorer un édifice.
d2./d ARCHI Monument commémoratif en forme de colonne.
d3./d Chacune des divisions verticales du texte des pages d'un livre, d'un journal, etc. Page imprimée sur trois colonnes.
|| Colonne de chiffres: suite de chiffres placés les uns au-dessous des autres. La colonne des dizaines, des centaines.
d4./d MILIT Corps de troupe en marche, disposé sur peu de front et beaucoup de profondeur. Défiler en colonne par quatre.
|| Par ext. Longue suite d'individus, de véhicules en marche. Une colonne de blindés.
|| La cinquième colonne: les agents ennemis, qui sapent la résistance de l'intérieur.
d5./d Colonne vertébrale: ensemble des vertèbres, articulées en un axe osseux qui soutient le squelette. Syn. (Réunion) barre de rein.
d6./d PHYS Colonne d'eau, d'air, de mercure: masse d'eau, etc., à l'intérieur d'un récipient cylindrique vertical.
|| Colonne à plateaux: appareil de distillation fractionnée.
|| AUTO Colonne de direction: arbre reliant le volant à la direction.
d7./d CONSTR Colonne montante: canalisation alimentant les appareils situés aux différents niveaux d'un bâtiment.
Colonne sèche: tuyauterie verticale qui permet aux pompiers de raccorder les tuyaux d'incendie sans les dérouler verticalement.
d8./d (Suisse) Cour. Colonne d'essence: pompe à essence.

⇒COLONNE, subst. fém.
A.— [L'accent est mis sur l'idée de support]
1. ARCHITECTURE
a) Support vertical de forme cylindrique généralement de pierre ou de marbre composé d'un fût, d'un chapiteau et d'une base, qui soutient un entablement et sert d'ornement à un édifice :
1. Rebâtissons le Parthénon : cela est facile, il n'a perdu que sa frise et ses compartiments intérieurs. Les murs extérieurs ciselés par Phidias, les colonnes ou les débris des colonnes y sont encore.
LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 1, 1835, p. 142.
2. Une sorte de chemin creusé au milieu de ruines d'habitations en briques crues, que retiennent deux murs à hauteur d'appui, conduit jusqu'au portique extérieurement soutenu par six énormes piliers couronnés d'une tête d'Hathor, et intérieurement par vingt-six colonnes sculptées de la base au chapiteau.
DU CAMP, Le Nil, 1854, p. 294.
P. ext. Support, montant cylindrique. Lit à colonnes. C'était une chambre Louis XIII, tout en haut du château; le lit à colonnes torses et draperies raides (CHARDONNE, Les Destinées sentimentales, La Femme de Jean Barnerey, 1934, p. 150).
b) Monument commémoratif consistant en une colonne plus ou moins haute, surmontée, souvent, d'une statue. Colonne Trajane, colonne Vendôme, colonne rostrale :
3. En redescendant vers la ville, nous allons voir les deux ermitages, celui de San José dont j'aime la croix byzantine qui fleurit sur une colonne antique, et celui de San Felix.
T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1933, p. 58.
Au fig. Élever une colonne à la gloire de quelqu'un.
2. P. anal.
Colonne milliaire. Fût de colonne servant de borne sur les voies romaines.
Les colonnes d'Hercule. Les deux montagnes du détroit de Gibraltar considérées dans la mythologie comme les bornes du monde. Au fig. Sommet, point qu'il est difficile de dépasser :
4. .. les premières odes de Victor Hugo, si classiques encore, étaient son idéal et ses colonnes d'Hercule dans le lyrique.
SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 10, 1863-69, p. 179.
P. ext. Colonne Morris. Édicule cylindrique où l'on affiche à Paris les programmes des spectacles.
3. Au fig. Soutien, support. Le désir et le dégoût sont les deux colonnes du temple du Vivre (VALÉRY, Tel quel II, 1943, p. 329).
B.— P. anal.
1. [En réf. avec l'idée de verticalité]
a) Lang. cour. Pile d'objets placés les uns sur les autres (comme les morceaux de fût d'une colonne) :
5. Un nègre me frôla et intercepta, une seconde, à ma vue une colonne de pains de mie au jambon, chacun ponctué de son cornichon en virgule.
A. ARNOUX, Carnet de route du Juif Errant, 1931, p. 222.
b) Domaines partic.
ANAT. Colonne vertébrale. Ensemble des vertèbres qui, articulées entre elles, forment un axe osseux du crâne au bassin.
Au fig. La conscience est la colonne vertébrale de l'âme (HUGO, Actes et paroles, 2, 1875, p. 496).
AUTOMOB. Colonne de direction. Arbre de commande de la direction d'une voiture :
6. La vis sans fin du boîtier de direction est commandée par l'axe du volant. Cet axe est contenu dans un tube ou une colonne de direction fixée, d'une part, au boîtier, et, d'autre part, à la carrosserie...
Ch. CHAPELAIN, Cours mod. de techn. automob., 1956, p. 232.
CIRQUE. Colonne humaine. Exercice d'équilibre au cours duquel les acrobates sautent les uns sur les autres.
CONSTR. Colonne montante. Canalisation principale d'un immeuble à plusieurs étages.
PHYS. Fluide contenu dans un tube ou un autre récipient vertical. Colonne d'air, d'eau, de mercure; colonne barométrique.
P. ext. Colonne de feu, de fumée. Après quelques grondements préliminaires du sol, une colonne de vapeur d'eau s'élance verticalement (A. DE LAPPARENT, Abr. de géol., 1896, p. 67).
TECHNOLOGIE
Colonne à distiller. Organe essentiel d'un appareil de distillation à fonctionnement continu.
Colonne à plateau. Appareil utilisé dans le raffinage du pétrole pour la distillation fractionnée :
7. Procédé par colonne à plateaux (...). — Dans ce procédé, le plus employé dans les raffineries modernes, l'huile brute se préchauffe par passage dans une série de préchauffeurs, traversés à contre-courant par les produits fractionnés (essence, pétrole, gas-oil, fuel-oil).
J.-J. CHARTROU, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 81.
2. [En réf. avec l'idée d'alignement des morceaux de fût d'une colonne couchée]
a) [Concerne des pers.]
Troupe, groupe, file d'hommes, de véhicules, d'animaux qui se déplacent les uns derrière les autres :
8. ... plus de cent mille hommes avaient apporté à la Solidaridad des vivres et des fonds, aussitôt répartis par Puig, et une colonne de camions improvisée par lui avait amené à Barcelone les enfants des ouvriers de Saragosse.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 450.
Spécialement
♦ Formation militaire disposée sur un front étroit et en profondeur. Colonne mobile :
9. Mais il y a une autre circonstance défavorable pour notre manœuvre, c'est la dispersion. On arrive en colonne de marche, ou même en plusieurs colonnes de marche :
FOCH, Des Principes de la guerre, 1911, p. 139.
Cinquième colonne. [P. réf., à l'origine, aux partisans de Franco, agissant à l'intérieur de Madrid attaqué par quatre colonnes franquistes] Partisans qui à l'intérieur d'un pays favorisent le succès de l'ennemi. Synon. ennemi intérieur :
10. Il n'y avait ni avion, ni canon; la « cinquième colonne » était entrée en jeu. Douze personnes à la même heure... Il avait eu à lutter, non sans succès, contre les autos-fantômes, ces voitures fascistes qui se lançaient la nuit à travers Madrid, armées de mitrailleuses; contre ceux qui, à l'aube, tiraient à travers les volets sur les miliciens; et contre tout ce que représente la guerre civile.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 688.
Au fig. Le sentimentalisme, c'est la cinquième colonne du XIXe siècle (MORAND, Chroniques de l'homme maigre, 1941, p. 137).
Subdivision d'un barreau d'avocats. Réunion de colonne.
b) [Concerne les choses]
Annotations, chiffres disposés les uns au-dessous des autres. La colonne des unités.
Sections verticales parallèles qui divisent une page :
11. Pour les candidats maintenus le numéro de choix donné par le chef de corps et de service figure dans la colonne réservée à cet effet.
LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 111.
Spéc. Sections verticales divisant une page de texte imprimé, le plus souvent dans un journal ou un dictionnaire. Un titre sur cinq colonnes à la une :
12. Eh bien, sauf deux ou trois articles d'amis, pas une ligne, pas un mot, pas un bout d'extrait de ces journaux, qui feraient six colonnes sur un rot de Sarah Bernhardt ou sur un pet de Zola.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1879, p. 37.
P. méton. Le journal lui-même. Lire dans les colonnes de l'Est Républicain une nouvelle.
INFORM. Emplacements rangés sur une même verticale. Colonne de carte, de bande perforées; colonne de matrice; colonne par colonne :
13. En fait, la lecture d'une perforation dans une colonne de carte perforée est effectuée par un balai composé de plusieurs faisceaux de fils de cuivre qui appuient sur un rouleau métallique...
E.-C. BERKELEY, Cerveaux géants, 1957, p. 49.
Rem. On rencontre ds la docum. a) L'adj. colonné. Orné de colonnes. 190 francs pour un huilier à figures égyptiennes et colonné (S. GRANDJEAN, L'Orfèvr. du XIXe s. en Europe, 1962, p. 96). b) Le subst. masc. colonnoir. Hall couvert. Papa s'engouffra dans le colonnoir, espèce de hall couvert (...) qui servait de salle des ventes, de dancing, de théâtre (H. BAZIN, L'Huile sur le feu, 1945, p. 83).
Prononc. et Orth. :[]. FÉR. 1768 enregistre colomne (plus proche du lat.) tout en signalant : ,,Quelques-uns écrivent colonne.`` Ac. 1694 et 1718 enregistrent encore la forme anc. colomne. Ac. 1740-1932 donnent la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. a) Début XIIe s. « élément ou partie d'élément de forme étirée et verticale » columne de nue (Psautier Oxford. XCVIII, éd. Fr. Michel, p. 143); b) début XIIIe s. colonne « construction élevée, de forme cylindrique » (G. DE VILLEHARDOUIN, Conquête Constantinople, éd. E. Faral, 307); c) 1890 colonne montante (L. SER, Traité de physique industrielle, t. 2, p. 1); 2. a) ca 1170 columpne « pièce cylindrique verticale servant généralement de support dans une construction » (Rois, IV, VI, 8, éd. E. R. Curtius, p. 123); b) XVIe s. au fig. « support, soutien moral » (DU BELLAY, Œuvres poétiques, éd. Chamard, VI 100 ds IGLF); c) 1797 colonne vertébrale (Voyage de la Pérouse, t. 1, p. 181), en concurrence avec colonne épinière (ibid., t. 3, p. 122); 3. a) av. 1615 « texte présenté sous la forme d'une bande verticale » (E. PASQUIER, Les Recherches de la France, éd. 1665, 683 ds IGLF); d'où b) 1811 « partie d'un journal » (JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 1, p. 126); 4. 1680 « groupe se déployant selon la forme d'une bande allongée (en parlant d'une troupe) » (RICH.). Du lat. class. columna désignant aussi bien un élément de soutien dans une construction qu'un monument isolé ou des éléments en forme de colonne (les nues, le feu, etc.), et employé également au fig. au sens de « soutien ». Fréq. abs. littér. :3 902. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 6 478, b) 6 882; XXe s. : a) 4 650, b) 4 581.
DÉR. Colonnette, subst. fém. Petite colonne. Des archivoltes à colonnettes de marbre (Ac. 1878, 1932). Tabernacle à colonnettes (FLAUBERT, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 126). []. 1re attest. XVIe s. Chapiteaux de colonnettes (Rémy Belleau d'apr. Delboulle ds DG); de colonne, suff. -ette. Fréq. abs. littér. : 104.
BBG. — Archit. 1972, pp. 87-90. — GIR. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 20-21. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 23, 82, 114, 132, 141.

colonne [kɔlɔn] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIIe; columpne, XIIe; du lat. columna « colonne », d'après l'ital. colonna.
———
I
1 Archit. Support vertical, ordinairement de section circulaire, dans un édifice ( Montant, pied-droit, pilastre, pilier). || Petite colonne. Colonnette. || Colonne de marbre, de pierre, de métal, de bois ( Poteau). || Colonne monolithe, à tambours. || Parties d'une colonne. Base, piédestal, socle, soubassement, stylobate; contracture, escape, fût, tambour, tige, tronc; abaque, architrave, chapiteau, tailloir. || Calibre, diamètre, galbe d'une colonne ( Module). || Le demi-diamètre du fût de colonne servant de module aux Grecs. || Ornements, moulures d'une colonne. Armille, astragale, bague, bande, boudin, canal, cannelure, congé, côte, enroulement, hélice, griffe, listel, pampre, plinthe, rudenture, scotie, strie, tore, volute.Colonne adossée, engagée, partiellement intégrée dans un mur, un pilier ( Demi-colonne, dosseret, pilastre). || Colonne accostée, flanquée de pilastres. || Colonne feinte, en trompe-l'œil. || Colonne annelée, baguée, cannelée, crucifère, hermétique, incrustée, moulée, rudentée, serpentine, striée, torse, unie. || Colonne cylindrique, fuselée, galbée, renflée, tronquée. || Colonne simple; colonnes accolées, accouplées, adossées, doublées, en faisceau, gémellées, géminées, groupées, jumelées, liées. || Colonne cornière.Styles de colonnes : colonne égyptienne, assyrienne, perse, attique, dorique, ionique, corinthienne, composite, toscane. || Colonnes d'une église romane, gothique, Renaissance, classique. || Colonne sculptée. || Les statues-colonnes des portails de Chartres. || Statue jouant le rôle de colonne. Atlante, cariatide, télamon.Rangée de colonnes. Colonnade; arcature, balustrade, galerie, péristyle, portique, propylée. || Les colonnes d'une arcade, d'un cloître, d'une galerie. || Espace entre deux colonnes. Entrecolonnement. || Colonnes en ordonnance systyle.Colonnes supportant un balcon, un plafond ( Hypo-style), une voûte. || Édifice à colonnes. suff. -style (hypostyle, péristyle…) et -ptère (monoptère, périptère…).
1 Les Grecs ont tourné l'élégante colonne corinthienne avec son chapiteau de feuilles sur le modèle du palmier.
Chateaubriand, le Génie du christianisme, III, I, 8.
2 Elles (les âmes du moyen âge) aspirent au gigantesque (…) amoncellent les colonnes en piliers monstrueux (…)
Taine, Philosophie de l'art, I, II, VI, 4.
3 Le fond de l'église sombre était tout de vieux ors étincelants, avec une profusion de colonnes torses, d'entablements compliqués (…)
Loti, Ramuntcho, I, III, p. 31.
4 Douces colonnes, aux
Chapeaux garnis de jour
Ornés de vrais oiseaux
Qui marchent sur le tour,
Douces colonnes, ô
L'orchestre de fuseaux !
Valéry, Charmes, « Cantique des colonnes ».
5 Des colonnes aux fûts minces, aux bases minutieusement ouvrées, aux chapiteaux formés de deux avant-trains de taureaux soudés (…)
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, IV, I, p. 286.
Par compar. ou métaphore (poét.) :
6 Ses jambes sont des colonnes d'albâtre,
posées sur des bases d'or pur.
Son aspect est celui du Liban,
élégant comme le cèdre.
Bible (Crampon), Cantique des Cantiques, V, 15.
2 Monument formé d'une colonne isolée. Aiguille, cippe, obélisque, stèle. || Colonne commémorative, funéraire, rostrale, triomphale. || La colonne Trajane, la colonne Vendôme. — ☑ Fig. et vx. Élever une colonne à la gloire de qqn, le célébrer.
Colonne milliaire : fût de colonne servant de borne sur les voies romaines.Colonne gnomonique.
Par ext. || Colonne Morris : édicule cylindrique, où l'on affiche les programmes de spectacles, etc., à Paris (→ Lunettes, cit. 3.1).
6.1 Les théâtres jouaient à bureaux fermés. Ils commençaient à trois heures de l'après-midi. Les colonnes Morris affichaient plus de trente pièces différentes. Le Vieux Colombier donnait Huis clos.
D. Lapierre et L. Collins, Paris brûle-t-il ?, t. II, p. 18.
3 Montant, pied cylindrique soutenant une table, un ciel de lit. || Lit à colonnes.
4 Par métaphore. || Les Colonnes d'Hercule : les deux montagnes du détroit de Gibraltar.
5 (XVIe). Fig., littér. Soutien, support. || Les colonnes de l'État.
7 (…) du plus ferme empire ébranlant les colonnes (…)
Racine, Alexandre, II, 2.
———
II Par anal. Se dit d'objets qui se dressent, ou dont la forme allongée évoque une colonne.
1 (1797). || Colonne vertébrale : l'ensemble formé par la suite des vertèbres et le canal vertébral qu'elles forment, où passe la moelle (cit. 8) épinière (chez tous les vertébrés). Échine, épine (dorsale), rachis. → Dorsal, cit. 1; flexion, cit.; squelette, cit. 3. || Déviation de la colonne vertébrale. Cyphose, lordose, scoliose (→ Difforme, cit. 3). || Se rompre, se casser la colonne vertébrale.
8 S'étant brisé la colonne vertébrale à la chasse, elle passait la majeure partie de son temps étendue.
A. Billy, Sainte-Beuve, sa vie et son temps, I, Le romantique, 33, p. 233.
9 Le squelette de l'homme est constitué par un axe central, la colonne vertébrale, véritable clef de voûte de l'édifice, terminée par le sacrum et le coccyx.
P. Vallery-Radot, Notre corps…, p. 23.
2 (1694). || Colonne d'air, d'eau, de mercure : masse (de fluide) dans un tube vertical. || Colonne barométrique.Par ext. || Une colonne de fumée, de feu.La colonne positive d'un tube à gaz.
Figuré :
10 Puis, tout à coup, voyez, car il semble qu'en certains instants l'oreille aussi a sa vue, voyez s'élever au même moment de chaque clocher comme une colonne de bruit, comme une fumée d'harmonie.
Hugo, Notre-Dame de Paris, I, III, 2.
3 (Av. 1615). L'une des sections qui divisent verticalement une page manuscrite ou imprimée. || Ce livre est imprimé sur deux, trois colonnes. || Cet article se trouve en quatrième colonne du journal. || Titres sur deux, trois colonnes.Titre sur cinq colonnes à la une, occupant la largeur de cinq colonnes en tête de la première page (toute la largeur de la page lorsque le journal est composé sur cinq colonnes, ce qui était généralement le cas naguère pour les quotidiens).Colonne de chiffres. || La colonne des unités, des dizaines.Graphique en colonnes. || Les colonnes d'un graphique.
11 Mais, au-dessous, écrit avec un autre stylo quelques jours plus tôt, couvrant les deux colonnes, en lettres larges : T o l è d e (…)
Malraux, l'Espoir, p. 531.
Inform. Ensemble des emplacements rangés sur une même verticale.
4 (1680). Corps de troupe disposé sur peu de front et beaucoup de profondeur. || Colonne d'infanterie, d'artillerie. || Marcher en tête de colonne. || Compagnie marchant colonne par deux, colonne par quatre. || Défiler colonne par huit. || Colonne serrée. || Armée disposée en trois colonnes.Colonne d'attaque. || Colonne d'observation.(1795). || Colonne mobile : corps de troupe se déplaçant pour surveiller une région, y réprimer des rébellions, etc.Colonne de camions, de chars d'assaut. File.
12 En colonne par quatre, les légionnaires fourbus, les yeux hors de la tête et la bouche sèche gravirent péniblement le raidillon qui accédait au fort (…)
P. Mac Orlan, la Bandera, XI, p. 135.
13 (…) ils allaient tenter de défendre contre les colonnes motorisées des Italiens leur village de cailloux.
Malraux, l'Espoir, p. 778.
Loc. (trad. de l'esp.; de la cinquième colonne, qui de l'intérieur soutint les quatre colonnes qui attaquaient Madrid, en 1936). Cinquième colonne : les services secrets d'espionnage ennemi sur un territoire.
13.1 « La Cinquième Colonne, une fameuse trouvaille, hein ? », le type à tête de maître d'école le regardant de nouveau (…) disant : « Tu ne crois pas à la Cinquième Colonne ? »
Claude Simon, le Palace, p. 25.
Par anal. Troupe, groupe (d'hommes, de véhicules, d'animaux), qui affecte une forme allongée. File.
14 La colonne (des manifestants), endiguée entre de sombres façades, avançait toujours, d'un glissement lent, implacable.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 65.
15 Leur interminable colonne (des voitures des maraîchers) bringuebalait sur les pavés avec un grincement de café qu'on moud.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 264.
16 Ce n'était qu'une colonne de moutons qui rentrait au douar.
P. Mac Orlan, la Bandera, XV, p. 185.
5 Formation géologique en forme de colonne. || Colonnes basaltiques ( Orgue).
6 (XXe). || Colonne montante, groupant les canalisations (gaz, électricité) d'un immeuble.Colonne à plateaux (de distillation).Colonne de direction : arbre de commande de la direction (d'un véhicule automobile).
CONTR. Front, ligne (milit.).
DÉR. et COMP. Colonnade, colonnette. — Entrecolonnement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • colonne — COLONNE. s. f. Sorte de pilier de forme à peu près cylindrique pour soutenir ou pour orner un bâtiment. Colonne de marbre. Colonne de bronze, de pierre, de bois. Colonne dorée. Colonne torse. Colonne cannelée. Colonne Corinthienne. Colonne… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Colonne — Colonne …   Wikipedia

  • COLONNE (É.) — COLONNE ÉDOUARD (1838 1910) Né à Bordeaux dans une famille de sept enfants, Judas Colonna, dit Édouard Colonne, affronte très tôt les réalités de la vie qu’il domine avec un courage et un esprit d’entreprise qui ne le quitteront pas. Il entre au… …   Encyclopédie Universelle

  • Colonne — (en francés, columna) puede referirse a: Colonne, comuna francesa situada en la región de Franco Condado, departamento de Jura. Guido delle Colonne fue un jurista, escritor y poeta italiano del siglo XIII. Édouard Judas Colonne, director de… …   Wikipedia Español

  • Colonne — (fr., v. lat. Columna), 1) eigentlich Säule; 2) (Kriegsw.), die tiefe u. schmale Stellung von Truppen zum Marsch od. zum Angriff; der beabsichtigte Zweck od. die Terrainbeschaffenheit bestimmen die Formation derselben. Je nachdem der rechte od.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Colonne — (spr. lonn ), Edouard, Dirigent, geb. 23. Juli 1838 in Bordeaux, erhielt seine musikalische Ausbildung am Pariser Konservatorium und ist besonders bemerkenswert als der Begründer (1874) und Leiter der Concerts du Châtelet zu Paris, die namentlich …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Colonne — Colonne, Säule, im Kriegswesen eine schmale aber tiefe Truppenstellung auf dem Marsche und zum Angriffe; die Marsch C. ist eigentlich die auf einer Straße einherziehende Streitmacht, die Gefechts C. dagegen aus kleineren Heertheilen formirt und… …   Herders Conversations-Lexikon

  • colonne — (ko lo n ) s. f. 1°   Terme d architecture. Sorte de fût cylindrique avec base et chapiteau, portant un entablement. •   Auprès d une colonne et loin de la clarté Qui suffisait à peine à ce lieu redouté, VOLT. Sémir. V, 6. •   Comme une colonne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COLONNE — s. f. Sorte de pilier composé d un fût cylindrique se rétrécissant par le haut, d un chapiteau, et souvent d une base : il est ordinairement destiné à soutenir un entablement, et à décorer les édifices. Colonne de marbre. Colonne de bronze, de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Colonne —  Pour l’article homophone, voir Colón. Cet article possède un paronyme, voir : Kowloon …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.